lundi 15 octobre 2012

Dali et son lèvrier

Ah, Dali! Pourquoi avoir choisi cette œuvre ? La première fois que j'ai vu ce tableau "chien afghan invisible" la reproduction était d'un grand format et je ne voyais pas ce lévrier, le regard se porte sur les personnages puis peu à peu sur Lorca avec le chapeau de toréro et enfin avec du recul ce chien m'a sauté aux yeux.
Certe le chien est devenu très matériel et il m'a donné beaucoup de mal, j'aurais aimé une version plus aérée mais le temps m'a manqué.
J'ai donc utilisé des pigments sur de la pâte blanche pour le ciel que je trouve assez réussi puis des encres sur de la pâte blanche que j'ai craquelée et texturée pour les montagnes, un peu de pigment sur le dégradé de l'étendu désertique (plage ?).
La photo a été un autre problème (couleur, profondeur) je vous poste donc 2 versions, l'une pour la couleur du chien par rapport à la réalité et l'autre pour les montagnes.


et voilà le tableau de Dali (en petit le lévrier est beaucoup plus visible)

1 commentaire:

  1. je ne vais pas vu tout de suite le chien dans l'original de Dali. Tout ce travail de couleurs est très réussi. Bravo.

    RépondreSupprimer